Citoyennes, Citoyens

Comme vous le savez tous, CIG recommande fortement de jouer à Star Citizen depuis un SSD (de l’anglais solid-state drive ou disque SSD en français) et de ce fait nous vous proposons cet article dédié à 2 SSD de la marque Samsung.

Le fabricant coréen préparait la succession des 960 Pro et 960 Evo. C’est aujourd’hui chose faite avec les nouveaux 970 Pro et Evo .

 

Quelles sont les nouveautés :

Alors que les 960 utilisaient de la V-NAND 48 couches, Samsung fait ici appel à la version 64 couches produite depuis juin 2017.

Cette version 64 couches est notamment plus rapide : le temps d’écriture d’une page est 1,5x plus court que sur la V-NAND 48 couches.

En outre, elle fonctionne avec une tension de 2,5 V au lieu de 3,3 V, et permettra donc de belles baisses de consommation des SSD.

Selon les capacités, cette mémoire Flash est associée à 512 Mo à 2 Go de LPDDR4, le tout étant exploité par un contrôleur de nouvelle génération dénommé Phoenix.

 

Pour les performances et l’endurance quoi de nouveau dans ces 970 Pro et Evo :

Les débits en lecture et écriture séquentielle atteignent respectivement 3500 Mo/s et 2500 Mo/s, ce qui les positionnent en terme de vitesse, proche des SSD Intel 900P .

La différence de performance avec les modèles 960 Pro et Evo ne sont pas énormes .

La grande différence entre ces deux modèles est que les premiers utilisent de la mémoire MLC,  plus rapide, plus endurante, mais aussi plus chère, contre des modules TLC pour les seconds.

Celle-ci a la même capacité qu’une MLC mais ses petites dimensions la rendent plus économique .

Les inconvénients du TLC touchent aux performances, à la fiabilité et à la longévité. (explications ci-dessous)

 

Il existe trois types de mémoire flash :

  • la SLC NAND (de l’anglais “Single Level Cell” ), dans laquelle chaque cellule élémentaire peut stocker un seul bit.
  • La MLC NAND (de l’anglais “Multi Level Cell” ), dans laquelle les cellules peuvent stocker plusieurs bits (le plus souvent 2 bits).
  • la TLC NAND (de l’anglais “Triple Level Cell” ), variante de MLC dans laquelle les cellules peuvent stocker 3 bits.
A titre d’exemple sur des mémoires 50 nm :
  • les SLC supportent environ 100 000 cycles écriture/effacement.
  • La MLC a une durée de vie de l’ordre de dix fois inférieure, allant d’environ 3 000 à 10 000 cycles par cellule, selon les modèles.
  • La TLC est la technologie ayant la plus faible durée de vie avec environ 1 000 cycles d’écriture par cellule.

De nombreux SSD sont commercialisés avec une garantie constructeur de 5 à 10 ans.

D’ailleurs le 970 Evo profite désormais de 5 ans de garantie (au lieu de 3 auparavant).

 

Voici les différentes versions du 970 disponibles sur le marché :

Le 970 Pro est disponible en 2 versions : 512 Go et 1 To, tandis que le 960 Pro atteignait 2 To.

Le débit en lecture reste cependant identique : 3.5 Go/s, mais toutefois côté écriture on passe de 2.1 Go/s à 2.3 Go/s en 512 Go et 2.7 Go/s en 1 To.

Le 970 Pro se révèle aussi très performant en utilisation multitâche et atteint les 500 000 IOPS (entrées/sorties par seconde) en lecture et en écriture.

Cette version utilise la mémoire MLC NAND.

Le 970 EVO est disponible en 4 versions : 250 Go, 500 Go, 1 To et 2 To.

En lecture on atteint 3.4 à 3.5 Go/s, contre 3.2 Go/s sur les 960 EVO, en écriture on se situe entre 1.5 et 2.5 Go/s selon la taille du SSD.

Les performances baissent un peu pour le multitâche par rapport au 970 Pro avec un maximum de 500 000 IOPS en lecture et 480 000 IOPS en écriture.

Cette version utilise la mémoire TLC NAND.

 

Tableau comparatif des performances et des prix de la 970 Pro et de la 970 Evo

A titre de comparaison avec le 900p qui a été présenté lors de la Citizencon 2017.

 

 

En lecture et en écriture, le débit atteint  2.5 Go/s pour la lecture et 2 Go/s pour l’écriture.

Le 900P se révèle très performant en utilisation multitâche et atteint les 550 000 IOPS (entrées/sorties par seconde) en lecture et 500 000 IOPS en écriture.

Le plus intéressant sur le 900P par rapport au 970 Pro et Evo vient de l’endurance qui est tout simplement bluffante, il est ainsi question de 8,76 Po (1Po = 1 000To)

sur la version de 480 Go et de 5,11 Po sur celle de 280 Go.

Pour se donner une idée de la différence entre le 900P et le 970 Pro et Evo, ces derniers ne sont annoncés qu’à 1,2 Po pour la version 1To du Pro et 2To du Evo.

Pour mieux visualiser, cela revient à remplir et effacer plus de 10 fois par jour, pendant 5 ans, la totalité de ces SSD.

Le point négatif du 900P est une consommation électrique plus élevée avec 5 watts en attente et 14 watts en lecture/écriture et aussi un prix conséquent :

  • 337.99 euros pour le 280 Go
  • 356.99 euros pour le  280 Go 2.5″ U.2 – 360
  • 599.90 euros pour le 480 Go

 

Petit lexique pour tout comprendre :

 

LPDDR4 : De l’anglais : “Low Power Double Data Rate 4”, littéralement : “Vitesse de donnée double 4 basse consommation“ est un format de mémoire pour périphérique basse consommation.

 

Mémoire Flash NAND : La mémoire Flash NAND est une technologie de stockage à base de semi-conducteurs qui ne requiert pas d’alimentation électrique pour conserver les données. Elle est donc dite “mémoire non volatile“, car contrairement à une mémoire vive (DRAM) les données ne s’effacent pas lorsque l’on cesse d’alimenter la mémoire avec du courant électrique.

 

DRAM : De l’anglais pour (Dynamic Random Access Memory) est un type de “mémoire vive”compacte et peu dispendieuse. Sans alimentation, la DRAM perd ses données, ce qui la range dans la famille des “mémoires volatiles”.

 

IOPS : Input/Output Operations Per Second en anglais, opérations d’entrée-sortie par seconde en français.

 

Pétaoctet : Unité de mesure de quantité d’information numérique, valant 1015 octets, et dont le symbole est Po

 

Octet : Un octet est un multiplet (ou byte en anglais) de 8 bits codant une information.