Citoyennes, Citoyens

Hier soir, heure française, se déroulait l’événement annuel que l’on attendait tous : la Citizencon. Et comme l’édition précédente, CIG nous en a mis plein la vue et nous a fait rêver. La conférence commença à 20 H ( heure de Paris ), chose inédite : pas de retard dans l’heure mais quelques bugs techniques au niveau du stream mais rien de bien grave.

Donc, cette conférence édition 2018 commence avec Sandi Gardiner, pour nous présenter le dernier teaser de Drake Interplanetary.

Ensuite Chris Roberts monte sur scène, rejoint par Todd Papy, pour nous présenter la démo de cette Citizencon 2948.

On commence dans la peau d’un personnage allongé sur son lit dans ce qui semble être son appartement. Après quelques étirements nous nous dirigeons vers notre cafetière pour un bon petit café histoire de se réveiller comme il faut, ce qui amène par la même occasion le gameplay des besoins du personnage tel que dormir, boire, manger etc.

Après ce bon café bien chaud, c’est le drame premier crash peut-être que le café était-il trop fort, mais sans crash une démo live stream ne serait pas une démo de CIG.

Une fois relancée, nous nous retrouvons dans un des nombreux bars de Lorville pour un petit verre histoire à se mettre en condition, l’endroit grouille de vie, les PNJ semblent beaucoup plus fluides et réalistes qu’auparavant, avec une vraie personnalité propre.

 

Après ce petit remontant nous nous dirigeons vers un PNJ pour du travail dans le cadre d’une mission. Une fois cette dernière acceptée, direction le métro de Lorville, avec son immense réseau digne des grandes métropoles IRL. Comme dans la réalité vous pouvez consulter les nombreux panneaux, avec les plans de la ville, du métro… pour déterminer quelle ligne prendre suivant l’endroit où vous devez vous rendre.

Une fois à l’intérieur de la rame, place à l’immersion et à la contemplation. Tout au long du trajet on peut apercevoir la taille gigantesque de Lorville ainsi que du Spatioport et des vaisseaux qui peuvent s’y poser.

Selon Chris Roberts, la zone d’atterrissage principale de Hurston ferait la taille de la ville de Houston au Texas dans la réalité…

Après en avoir pris plein les yeux, direction un hangar pour prendre notre vaisseau afin de se rendre dans le lieu où se déroule notre mission.

On remarquera le rework du Mustang.

Pendant la durée du vol, Chris Roberts nous indique que le vol a été amélioré, qu’il est plus réaliste, plus précis. Ainsi ce nouveau modèle apportera une sensation différente que ce soit en vol en atmosphère ou dans l’espace. Chaque vaisseau proposera un pilotage unique.

Une fois éloigné de Lorville nous pouvons admirer les différents biomes (qui sont au nombre de 6) qui composent la planète Hurston.

Arrivé sur place, nous découvrons un satellite écrasé sur lequel nous devons récupérer un composant. Pendant ce temps, Chris Roberts nous explique que pour le moment, le feu n’est que visuel, cependant lors de prochaines mises à jour celui-ci pourra vous brûler, de même qu’il consumera l’oxygène de vos réservoirs si un incendie se déclare à l’intérieur de votre vaisseau d’où la nécessité de l’éteindre rapidement et surtout de toujours avoir un casque.

 

Une fois l’objet de quête en poche, retour au vaisseau malheureusement ce dernier fût détruit par un ennemi qui convoitait la même chose que nous. Mais c’était sans compter sur nos alliés qui, dans une entrée fracassante au son de gatling, repoussèrent nos ennemis avec le tout nouveau vaisseau de la société Anvil Aerospace : le Valkyrie, un transporteur de troupes avec une capacité de 20 soldats et une soute capable de contenir certains véhicules terrestres tels que le Tumbril Cyclone par exemple.

Présentation du Valkyrie :

Arrivé à destination, nous découvrons qu’il s’agit d’une base bien protégée par des tourelles anti-aériennes et des ennemis à l’intérieur du bâtiment. Et justement le Valkyrie dispose d’un tumbril cyclone dans sa soute qui lui aussi est équipé d’une gatling.

Ce dernier une fois largué au sol, détruit les tourelles anti-aériennes afin que le vaisseau puisse se poser et déployer ses troupes pour l’assaut final.

Après avoir sécurisé l’extérieur , la mission se poursuit à l’intérieur de la base dans des souterrains avec du combat FPS contre des PNJ.

Après avoir nettoyé la base de ses occupants l’équipe peut valider la mission et rentrer à Lorville.

Et pour finir cette démo de presque deux heures, Chris Roberts nous annonce qu’il sera bientôt possible de louer ou d’acheter des vaisseaux in game.

À titre d’exemple un Aurora de base s’achètera au prix de 220.000 crédits UEC, ou encore pour un peu plus de vingt et un millions pour l’Aegis Harmmerhead.

Pour voir ou revoir l’intégralité des deux heures de cette démo (sans le café du début) c’est ici :

https://www.twitch.tv/videos/320869726

Après ces deux heures de hype c’est au tour des développeurs de nous présenter leur travail et nous expliquer les rouages du développement du jeu. Ainsi pendant près de six heures, ces derniers vont se succéder tour à tour à travers leurs présentations diverses.

Retrouvez ici la suite de la conférence de cette Citizencon édition 2018 :

https://www.twitch.tv/videos/320913467

Et pour finir en beauté cette Citizencon 2948, Chris Roberts nous gratifie d’un magnifique nouveau trailer de Squadron 42 :

Pour conclure CIG apprend de ces erreurs, et pour cette édition 2018 ils ont fait les choses différemment des précédentes conférences. En ne nous montrons que des images de ce que sera le jeu à la 3.3, 3.3.5 voire 3.4 et non pas des images ou du gameplay du jeu dans un an, deux ans ou plus.